A jour du 19 mars 2021 

 

  • La baisse de l’indemnité activité partielle à nouveau reportée au 1er mai 2021. 

 

  • Prolongation des aides à l’embauche des jeunes :

-Prolongation de l’aide exceptionnelle pour l’alternance jusqu’au 31 décembre 2021, et non plus jusqu’au 31 mars 2021.

-Prolongation de l’aide à l’embauche des jeunes jusqu’au 31 mai 2021.

 

  • Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat pour les salariés de la deuxième ligne :

Une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a été mise en place pour 2021 pour les « travailleurs de la 2ème ligne » (caissiers, boulangers, agents de sécurité, travailleurs à domicile, etc.) en priorité, mais tous les salariés y seront éligibles.

Pouvant aller jusqu’à 1 000€, cette prime sera exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales.

La prime peut monter jusqu’à 2 000€ pour les entreprises :

-faisant preuve d’une démarche de revalorisation des métiers de la deuxième ligne.

-ayant mis en place une prime d’intéressement : attention, il semblerait qu’il n’y a pas de délai supplémentaire pour conclure un accord d’intéressement. Il faudrait donc en conclure un avant le 30 juin 2021.

Les textes officiels précisant ces annonces sont à venir dans les prochaines semaines.

 

  • Un nouveau dispositif d’aide pour les entreprises :

Une aide exceptionnelle pour la prise en charge des coûts fixes des entreprises qui ne sont pas couverts pas leurs recettes, leurs assurances ou les aides publiques. Cette aide se base sur un calcul des pertes brutes d’exploitations*.

Cette aide peut couvrir :

-70% des pertes d’exploitation pour les entreprises de plus de 50 salariés,

-90% des pertes d’exploitation pour les entreprises de moins de 50 salariés,

dans la limite de 10 millions d’euros sur le premier semestre de l’année 2021.

 

Pour les entreprises fermées administrativement et les entreprises appartenant aux secteurs S1 et S1 bis (hôtel, restauration, culture, sport, …), répondant à ces critères :

-créées avant le 1er janvier 2019.

-réalisant plus d’1 million d’euros de chiffre d’affaires (CA) mensuel ou 12 millions d’euros de CA annuel.

-justifiant d’une perte d’au moins 50% de CA et étant éligibles au fonds de solidarité en janvier ou février 2021.

 

Pour les petites entreprises, le dispositif sera ouvert sans le critère de CA, mais répondant aux deux autres conditions, pour les entreprises des secteurs suivants :  loisirs indoor – les salles de sport – les jardins et parcs zoologiques – les établissements thermaux – les entreprises du secteur HCR (hôtels, cafés, restaurants) et les résidences de tourisme situées en montagne.

 

Pour en bénéficier :

Les entreprises éligibles pourront formuler leur demande à partir du 31 mars 2021 sur le site https://www.impots.gouv.fr/portail/, pour les mois de janvier et février 2021, munies d’une attestation de leur expert-comptable.

 

* Pertes brutes d’exploitations = recettes + subventions – achats consommés – consommations en provenance de tiers – charges de personnel – impôts et taxes et versements assimilés

 

Ici encore, des textes officiels sont attendus pour plus de précisions.

 

Vous avez une question ?

Vous pouvez toujours nous joindre en prenant un rendez-vous téléphonique auprès de notre secrétariat au 02 47 400 203,

Ou en nous écrivant à contact@gillet-avocats.fr en indiquant votre numéro de téléphone afin que nous puissions vous rappeler.